Safran : réacteurs, avionique, équipement, bourse

Safran : Réacteurs, avionique, équipement,  histoire, bourse 2

Safran, par sa récente fusion, crée le troisième acteur mondial d’un marché en consolidation permanente

Nous l’avons étudié pour vous, interrogé des analystes et le département relations investisseurs du groupe.

Vous verrez dans cette analyse que la structure du marché de l’équipement aéronautique est en croissance continue à horizon visible.

Le groupe lui-même atteint dès la première année ses objectifs de synergie post fusion, avec une perspective de s’améliorer encore

Même si l’action Safran est chère, ses perspectives sont intéressantes, modulo les risques long terme de restructuration du secteur et d’émergence d’un acteur chinois.

L’actualité boursière nous permet de nous pencher avec intérêt sur une valeur complexe où les concurrents ont des partenariats et ne cessent de faire des acquisitions pour augmenter leur taille critique.

 

Demandez-nous l’étude Safran en PDF


Qui est Safran ?

Présentation de la valeur

Nous vous présentons ici le groupe Safran dont vous avez sans doute vu et employé les produits comme l’ont fait les pionniers de l’aviation :  Henri Farman, Louis Blériot, Rolland Garros, Jean Mermoz…

Louis Blériot

Jean Mermoz

Héritier de la grande ingénierie française née au tournant du 19e siècle, le groupe Safran est acteur dans l’aéronautique depuis ses origines.

Vous allez le voir, son histoire est riche.

Il est intéressant de la connaître pour comprendre ce groupe très complexe, voire obscur pour le profane.

Comme vous le savez, chez Cholet Dupont, nous nous attachons tant à la connaissance et compréhension des entreprises qu’à leur valeur en bourse.

C’était d’ailleurs le principe qui a permis l’émergence de ces pionniers de l’aviation qui alliaient leur passion à leurs compétences.
Des fait, ceux qui finançaient partageaient la vision de ceux qui créaient.

Dans cette présentation, nous allons vous présenter la société, ses métiers, son marché.

Pour savoir si les valeurs que nous présentons sont adaptées à votre profil d’investisseur, n’hésitez pas à solliciter votre banquier privé.

L’action Safran

Safran logo

 

Avec une action autour de 120€ et une capitalisation de près de 50 milliards, Safran cote 20 fois ses bénéfices et tourne autour du 10e rang du CAC40

Valeur un peu chère, elle fait partie des titres de fond de portefeuille classiques.

Cette étude vous permettra de saisir pourquoi institutionnels et particuliers s’y intéressent.

Le groupe Safran

L’histoire de Safran

Le groupe Safran apparaît en 2005 en tant que raison sociale, mais les composantes en sont souvent déjà plus que séculaires.

Des origines multiples et riches

La société Gnome et Rhône, qui en est l’ancêtre, a commencé par faire des moteurs pour machines outil dès 1895 (Gnome).
Très rapidement, elle a produit des moteurs pour bateau, automobiles puis, dès 1908, des moteurs pour avions.

Au cours de la première guerre mondiale, elle est sollicitée et fabriquera près de 100 000 moteurs pour l’aviation militaire.

Moteurs Gnome

En parallèle en 1896, la société Zodiac commence à créer des dirigeables et ballons, et ils participeront aussi à l’effort de guerre en devenant un peu un Zeppelin français.

Entre les deux guerres était née une autre entreprise d’ingénieurs français, la Sagem

C’est donc bien un grand pan de l’histoire de l’ingénierie française que l’on retrouve ici.
Cette histoire a été un condensé de réussites, d’inventions, mais aussi de sujets de financement qui ont conduit à des alliances, rachats, intégrations.

Enfants du 20eme siècle, les composantes du groupe ont été marqués par son histoire et donc les deux grandes guerres.
On retrouve dans les acquisitions successives du groupe des noms comme Bugatti ou Hispano-Suiza.

Hispano Suiza

C’est au sortir de la seconde Guerre mondiale que Gnome et Rhône, nationalisée devient la Snecma.

Après le développement des 30 glorieuses, elle étend naturellement ses savoirs-faire à l’aérospatiale à la fin du XXe.

Une histoire d’actualité

Puis c’est donc en 2005 que Snecma et Sagem fusionnent, donnant naissance au groupe Safran.

En 2018, Safran acquiert Zodiac pour devenir le groupe d’équipementier aéronautique actuel.

Le groupe est désormais installé dans le monde entier.

Au cours de cette longue histoire, chaque entreprise d’origine a exploré ou eu d’autres métiers qu’ils ont quitté ou cédé.

Par exemple :
* Gnome et Rhone fut un fabricant de motos culte du début XXe.
* On se souvient de l’aventure automobile pour Bugatti et Hispano-Suiza, des bateaux Zodiac rendus célèbres par le Docteur Bombard,cédés en 2007.
* La même année, Sagem cède son activité de terminaux de paiement qui sont vendus dans la même logique.
* En 2017, Safran cède Morpho, leader en technologies biométriques qui devient Idemia

Les composantes historiques de Safran

– Snecma, Techspace Aero, Turbomeca (propulsions pour avions, hélicoptères, lanceurs civils et militaires)

– Sagem (Équipements et systèmes d’avionique, navigation, électronique, optronique et logiciels de défense)
– Hispano-Suiza, Labinal, Messier-Bugatti (systèmes et services destinés aux avions et aux hélicoptères civils et militaires)
– Zodiac Aerospace (équipements aéronautiques, sièges, systèmes d’évacuation, systèmes électriques)

Histoire groupe safran

source wikipedia

Aujourd’hui, Safran a adopté un nom unique et regroupe douze pôles d’activité tous liés à l’aviation, l’aérospatiale et la défense. (voir note en fin d’article)

Le groupe est donc concentré autour des activités d’équipement et d’entretien en aviation aérospatiale et défense.
Comme nous l’avons vu, il a cédé la plupart des activités ne ressortant pas de ces métiers.

Les métiers de Safran

Pour comprendre ces métiers, il faut savoir qu’un avion tel l’Airbus 350 ou le Boeing 787 sont fait d’environ 5 millions de pièces fournies en moyenne par 2500 sous-traitants !

Les métiers du groupe sont cette sous-traitance.

Ils ont deux principaux types de « clients :

  • Les constructeurs pour les « SFE » (Supplier-Furnished Equipment) : équipements sélectionnés par les avionneurs.
  • Les compagnies aériennes pour les « BFE » (Buyer-Furnished Equipment) : équipements sélectionnés l’acheteur de l’avion (par exemple les sièges)
  • Également pour les « BIE » (Buyer-Installed Equipment) : équipements installés par les compagnies aériennes (par exemple les gilets gonflables)

 

Safran : Réacteurs, avionique, équipement, histoire, bourse

source Safran

Safran a également comme clients les sociétés aéroportuaires.

Safran se positionne pour accompagner la hausse régulière du trafic aérien mondial, ses activités sécurité/défense sont inscrite dans un contexte de tensions continues.

De cette riche histoire, vous comprenez que les savoirs faire ne sont pas seulement en ingénierie, mais aussi en acquisition et intégration d’entreprise.

Ils sont également, sinon surtout en association et contrats longs :

Les moteurs d’avion

L’un des partenariats clefs du groupe est la joint-venture 50/50 avec General Electric, CFM International (créée en 1974, reconduite depuis 2008 jusqu’en 2040)

Cette coopération concerne la propulsion d’avions civils notamment  avec la gamme de moteur CFM56. Celle-ci est remplacée depuis 2016 par la gamme de moteurs Leap qui équipe par exemple  les Airbus A320,  les Boeing B737MAX et le Comac chinois C919.

 

Safran : Moteur

 

Ces moteurs dont les cahier des charges sont extraordinairement complexes et normés répondent aux réglementations internationales.

Ces normes ont conduit à des fiabilités considérables, dont les effets industriels sont parfois surprenants. Par exemple, aujourd’hui, un avion bi-réacteur est qualifié pour les vols transcontinentaux là où il fallait auparavant des quadriréacteurs.

C’est ce qui a conduit à la fin du programme de l’A380, initialement prévu pour 30 ans, mais arrêté en 2019 au bout de 12ans !

Pour comprendre ces métiers, la maintenance est tout aussi cruciale que la vente d’origine et le groupe Safran fait évoluer son modèle.
Originellement celle-ci provenait de revenus à chaque visite d’atelier, c’est maintenant un forfait à l’heure de vol qui couvre les coûts de maintenance.
Avec ce nouveau type de contrats, Safran récupère le risque mécanique mais a un revenu plus prévisible.

Derrière ces « cashcows » le groupe produit, entre autres, le moteur Silvercrest pour Falcon et Cessna.

Côté militaire, une autre coopération a été créée dans les années 1970 avec le groupe Roll-Royce pour produire le moteur Adour qui équipe entre autres les avions Jaguar.
Toujours avec entre autres Rolls-Royce, le moteur TP400 pour l’avion de transport militaire A400M .
Safran construit aussi le moteur M88 pour Rafale.

Les autres métiers de Safran

Les partenaires se retrouvant concurrents, Safran est numéro 1 mondial des moteurs d’hélicoptère, mais s’attaque depuis 2013 à General Electrics sur le segment des fortes puissances

Dans le domaine spatial, Safran équipe les lanceurs Ariane et est leader européen de la propulsion des satellites.

Par ailleurs, Safran a participé au projet Airbus E-Fan abandonné en 2017.
L’objectif était l’acquisition d’expérience en propulsion électrique.

Zodiac a apporté à ces activités, systèmes de sécurité à bord et au sol.

Le périmètre couvert est impressionnant et va des gilets gonflables, toboggans d’évacuation (issus des métiers d’origine) aux réservoirs de carburant souple en passant par les systèmes d’arrêt d’urgence, l’électricité et électronique intérieure (qui va de l’oxygène au…divertissement à bord).

Et aussi, les sièges, parachutes toilettes, chariots de nourriture et duty free, conteneurs de chargement de bagages, bref, quand nous prenons l’avion, nous utilisons directement leurs produits.

Ces activités permettent au groupe de lisser encore plus ses risques conjoncturels.

Si vous et moi constituons une part des utilisateurs finaux, comme nous l’avons vu, les clients du Groupe Safran sont les avionneurs, les compagnies aériennes et aéroportuaires (ainsi bien sûr que les aviations militaires.)

Safran : Réacteurs, avionique, équipement, histoire, bourse 3

Ainsi nous l’avons vu pour les réacteurs, les revenus du groupe proviennent massivement de la maintenance, entretien, renouvellement.

Ceux-ci sont continus et prévisibles.

On peut considérer que 41% des revenus sont liés à la première monte, le solde étant en amont et aval (Etudes 20% – Maintenance 39%)

Pour un profane, voir dans plusieurs aéroports, les armoires pleines de documentations et procédures pour un seul avion est à la fois très impressionnant et permet de comprendre ces flux continus.

Safran est aussi acteur de référence en sécurité et défense.

Safran : Réacteurs, avionique, équipement, histoire, bourse 1

La gouvernance Safran

Nous l’avons vu, le groupe Safran a donc de multiples dimensions :

  • ingénierie de haut niveau
  • internationalisation complète
  • capacité de croissance organique importante
  • historique (et futur) de croissance externe très important
  • capacité de contractualisation complexe et de long terme

Donc des activités dans les dimensions scientifiques, financières et juridiques.

Ce n’est donc sans doute pas un hasard si la tête de cette entreprise d’ingénieurs est composée d’un duo international de financier et de manager.

Ross McINNES

Banquier à l’origine, l’australien Ross McInnes a une formation en économie et sciences politiques.

Philippe Petitcolin

Mathématicien puis commercial, Philippe Petitcolin a eu un parcours de management.

Ce duo qui se respecte, voire montre une certaine complicité, conduit le groupe avec une logique d’efficience s’appuyant, entre autres, sur le lean management.

C’est dans cette logique que la reprise de Zodiac qui s’était mis en péril par une croissance trop rapide et désordonnée est conduite.

L’intégration en nouvelles divisions de Safran, permet la rationalisation des process.
En particulier la mise en place de politiques d’achat dès l’élaboration des projets, de mesures systématiques des processus de production qui étaient déjà la marque de Safran.

Cette fusion, bébé de McInnes est pris à bras le corps par Petitcolin qui originellement était sans doute plus réservé.

La stratégie du groupe Safran

  • profiter du succès du moteur LEAP
    • piloter la compétitivité du groupe Safran sur les axes synergies commerciales et technologiques
    • enrichir l’ offre de produits et services
    • redresser la performance des activités provenant de Zodiac Aerospace
    • augmenter la R&D autofinancée
    • péréniser le retour aux actionnaires
    • Exécuter le programme de rachat d’actions

La dynamique de Safran

Comme vous l’avez compris, les marchés de Safran couvrent de multiples périmètres, pour les comprendre nous avons vu leur structure : Études – Première monte – Entretien – Renouvellement.

Conjoncturellement, ils dépendent bien sûr massivement du trafic aérien civil et à un moindre taux aux commandes militaires.
Le premier est en croissance presque constante, en particulier des la zone Asie.

Les retournements conjoncturels sont désormais considérés comme contenus.

Bien sûr, l’augmentation de la population mondiale et l’augmentation des classes moyennes, ainsi que l’internationalisation du e-commerce contribuent à cette structure de fond.

L’exposition mondiale.

Le secteur aéronautique est un contributeur majeur de la balance commerciale française avec un surplus commercial extérieur supérieur à 20 milliards d’euros ces dernières années.

La France est le deuxième exportateur mondial dans l’aéronautique avec plus de 20%  de part du marché mondial, derrière les USA (plus du tiers du marché mondial).

Cela dit, dans un marché où l’Asie est le plus grand segment de croissance un nouvel acteur (chinois ?) pourrait venir concurrencer le duopole bien établi Airbus/Boeing.

La France devra batailler pour préserver ses avantages concurrentiels, comme l’a souligné Philippe Petitcolin en février 2019.
les obstacles sont administratifs parfois, mais surtout liés au manque de formation dans les métiers cruciaux.

Impact de la fusion avec Zodiac

Zodiac est de front face à United Technologies, Rockwell Collins, Thales..
Thales, par exemple est leader mondial des Systèmes d’information critiques sur les marchés de l’Aéronautique et de l’Espace
En 2016, l’américain Rockwell Collins avait racheté B/E Aerospace qui le place en concurrence directe.

En effet, tous les équipementiers doivent grossir pour répondre à la pression sur les prix imposés par les constructeurs (Boeing, Airbus ou Comac qui a l’état chinois derrière lui)

La fusion Safran/Zodiac permet de défendre le leadership français, dans un secteur en pleine consolidation, comme nous venons de le voir.

Fusion Safran Zodiac
Donc Zodiac Aerospace est complémentaire et a un positionnement international et une base de coûts en dollars très utile au groupe.
Il vient compléter les technologies de Safran, en particulier sur l’avionique de plus en plus électrique.

Avec 21 Milliards de CA,avec de rachat, Safran se place derrière United Technologies (26 milliards de CA) et GE Aviation (23 milliards.)

L’innovation chez Safran

Pourquoi parler d’innovation à propos d’un groupe d’ingénierie de haut niveau, à priori à la pointe de la recherche ?

Eh bien, parce que l’évolution digitale change complètement l’approche future, même pour ce type d’acteurs : blockchain, big data, fabrication additive (impression 3D), etc.. chamboulent les technologies, le suivi de procédures lourdes et complexes, la réalisation de pièces de précision.

Safran impression 3D

Et Safran n’est pas en reste dans ce domaine : déjà engagée dans la collecte et le traitement de données big data, le groupe réfléchit aux implications de l’IoT (internet of things).

Il est acteur dans la recherche et l’application, comme par exemple son projet annoncé début 2019 d’implantation d’un site dédié à l’impression 3D à Bordeaux.

Les concurrents de Safran

Sur le segment des moteurs pour avions civils et militaires et pour hélicoptères, Safran rencontre principalement quatre acteurs : General Electric (États-Unis), Rolls-Royce (GB), Pratt & Whitney (États-Unis & Canada) et Honeywell (États-Unis).

En contraste, dans l’activité équipements, la concurrence est plus nombreuse et diversifiée:

  • Systèmes d’atterrissage : UTC Aerospace system (USA), GE Aviation Systems (UK) et Crane Aerospace & Electronics (USA).
  • Roues et freins : UTC Aerospace system, Honeywell et Meggitt (GUK).
  • Nacelle :UTC Aerospace system, Spirit AeroSystems.
  • Dans la défense et l’avionique, le principal concurrent est le groupe Thales.

equipementiers aéronautiques

source BCG

Et bien sûr ces concurrents sont sur des dynamiques de marché très proches de celles de Safran : croissance de la demande, particulièrement asiatique, consolidation continue du secteur

N’hésitez pas à nous interroger sur ces autres opportunités !

Les risques

Risques internes

  • La gestion Lean fait peser un poids certain sur le middle management qui en est le relais principal. L’ambiance et la culture d’entreprise peuvent en pâtir.
  • Sujet d’attention complémentaire dans une entreprise d’ingénieurs et techniciens : leur promotion aux postes de management qui n’est pas dans leur formation initiale.

Risques externes

  • L’un des principaux risques externes à moyen terme est l’émergence des acteurs asiatiques, en particulier chinois.
  • Les accidents peuvent impacter, mais la réalité du marché de l’aviation est si complexe que c’est rarement un problème à long terme (ni un avantage quand un concurrent est mis en cause)
  • Une valeur chère en bourse,  et un risque lié à une sortie éventuelle de l’État
  • Une sensibilité aux projets de consolidation du secteur (en particulier si émergence d’un nouvel acteur chinois)

Les opportunités

Opportunités internes

  • Le lean management, déjà cité, va permettre de « réveiller » les divisions issues de Zodiac qui justement péchaient de manque de méthode de production
  • La récurrence du chiffre d’affaires dans la maintenance pour moteurs civils à rentabilité élevée
  • Les cash flows récurrents élevés, situation financière saine

Opportunités externes

  • L’industrie avionique est en constante consolidation, même si Philippe Petitcolin a montré son envie de prendre le temps de bien intégrer Zodiac, le mouvement ne fera que continuer.
  • Stratégie de croissance claire : priorité à l’aviation civile (4/5èmes de ventes), renforcement et développement des leaderships dans la propulsion, l’équipement aéronautique et la sécurité (marché peu cyclique en croissance constante)

Safran : analyse boursière et analyse technique

Safran en bourse – repères

Forte croissance organique, nouvelle progression de la profitabilité et de la génération de cash

Retombées des investissements opérationnels dans le big data et l’impression 3D

Valeur non opéable, l’État détenant encore 12% des titres

En 2018, le chiffre d’affaires a progressé de 32 %, à 21 milliards de dollars (+10,4%  organique) le résultat opérationnel courant a bondi de près de 38 % à 3 milliards d’euros.
En 2019, la croissance attendue du bénéfice d’exploitation est autour de 12 %.

Nous nous intéressons toujours aux rations de coût/rentabilité par employé et sa comparaison avec la concurrence :

ratios employé Safran

Les graphes de Safran

Graphiquement, Safran illustre fort bien son histoire. On distingue l’intérêt que le marché a trouvé depuis 2016 dans la fusion avec Zodiac.
Pour le moment un peu sur ses hauts, elle indique cependant une tendance long terme positive.

Comme pour tout graphe, il est judicieux de surveiller les supports qui, si ils sont franchis à la baisse, constituent des niveaux de réévaluation du dossier (et de stop).

Safran : analyse graphique

 


Safran a t’elle une place dans votre portefeuille ?
Donnez-nous vos coordonnées : nos professionnels vous rappellent pour l’établir avec vous.


Sources des études structurelles

[Note] les pôles Safran :
1. Safran Aero Boosters – Technologies de moteurs
2. Safran Aerosystems – Équipements et systèmes aéronautiques
3. Safran Aircraft Engines- Motoriste aéronautique (concurrent de Rolls Royce, Pratt&Whitney, General Electrics)
4. Safran Cabin – Intérieurs de cabine
5. Safran Corporate Ventures – Investisseur en start-ups
6. Safran Electrical & Power – Systèmes électriques aéronautiques
7. Safran Electronics & Defense – Solutions et systèmes pour la défense, l’aéronautique et le spatial
8. Safran Helicopter Engines – Turbines pour hélicoptères
9. Safran Landing Systems –Fonctions d’atterrissage et de freinage pour aéronefs
10. Safran Nacelles – Nacelles pour moteurs d’avions
11. Safran Seats – Sièges d’avion
12. Safran Transmission Systems – Spécialiste des transmissions de puissance

Chaque pôle est acteur majeur, voire leader mondial.

[Note] Les concurrents de Safran

AEROJET ROCKETDYNE – AVIO – GENERAL ELECTRIC – HONEYWELL – ITP – L3 TECHNOLOGIES – MITSUBISHI HEAVY INDUSTRIES – MOTOR SICH – MTU AERO ENGINES – ORBITAL ATK – PRATT & WHITNEY – ROLLS-ROYCE – SPIRITS AEROSYSTEMS – THALES – UEC SATURN – UTC AEROSPACE SYSTEMS