La chronique boursière

18/10/2021

Les résultats en soutien…

La saison des résultats du 3ème trimestre 2021 a bien débuté des deux côtés de l’Atlantique soutenant les marchés actions qui affichent des performances hebdomadaires de l’ordre de 2%. En effet, les bancaires américaines ont publié des chiffres supérieurs aux attentes et en France, LVMH et Publicis ont rassuré sur leurs perspectives. Sans cela, nul doute que les investisseurs auraient limité leurs velléités acheteuses en raison des tensions inflationnistes toujours vives, du ralentissement de la croissance chinoise et du resserrement monétaire aux Etats-Unis qui devrait être annoncé mi-novembre selon le dernier compte rendu de la Réserve fédérale. Par ailleurs, les ventes de détail du mois de septembre aux Etats-Unis meilleures qu’attendu et la ratification par le Président Biden de la loi sur le relèvement du plafond de la dette ont renforcé la tendance haussière. Sur le marché obligataire, les taux souverains ont légèrement reflué au cours de la semaine à l’image du taux à dix ans américain qui s’est détendu de +1,61% à +1,57%. De fait, les prochaines publications d’entreprises, plus de 60 cette semaine, seront décryptées de près et consolideront ou non le mouvement acheteur avec entre autres Procter & Gamble, Philip Morris, Verizon, Johnson & Johnson, Netflix, United Airlines, Tesla, AT&T, American Airlines, Intel, American Express ou encore Schlumberger. Nous prendrons également connaissance, toujours aux Etats-Unis, des chiffres de la production industrielle, de l’indice NAHB du prix des logements, des mises en chantier et des permis de construire, des ventes de logements existants et du Beige Book…

 

Michel Douin
Toutes les chroniques