La chronique boursière

15/11/2021

Le débat sur l’inflation toujours ouvert…

Les principales bourses mondiales font mieux que résister au risque inflationniste dont l’ampleur et la durée constituent la principale inconnue. Entre le pic des prix à la consommation aux Etats-Unis au mois d’octobre et la possibilité d’un interventionnisme anticipé de la Réserve fédérale, un repli des indices sur les niveaux techniques actuels, aurait été justifié. Mais d’un point de vue strictement boursier, la saison des résultats du troisième trimestre qui touche à sa fin a démontré la capacité des sociétés à préserver leurs marges en répercutant la hausse des coûts sur les prix ce qui a rassuré les investisseurs d’autant plus que la plupart d’entre elles ont maintenu ou révisé à la hausse leurs perspectives. Ces derniers semblent également soutenir la thèse défendue par les Banquiers centraux du caractère transitoire de l’inflation illustré par le repli sensible depuis un mois du Baltic Dry Index mesurant le coût de transport des matières premières. Par ailleurs, sur le front sanitaire, la situation se dégrade, notamment en Europe du Nord. Ainsi, l’Autriche impose un confinement aux personnes non vaccinées et l’Allemagne se prépare un retour massif au télétravail pour tenter d’enrayer la nouvelle vague. Mais à ce stade, les conséquences de l’épidémie sur l’économie et la croissance paraissent sous contrôle. L’ensemble de ces éléments explique donc la bonne résilience des marchés actions et notamment du CAC 40 qui profite de l’orientation haussière du secteur du luxe et des programmes de rachats d’actions. L’optimisme reste de mise mais pour combien de temps. A noter enfin une COP26 pour le moins décevante puisque l’Inde et la Chine ont refusé de s’engager à supprimer les énergies fossiles, juste à les réduire progressivement, ce qui rend très hypothétique l’atteinte des objectifs de l’accord de Paris signé en 2015.

Cette semaine nous prendrons connaissance aux Etats-Unis de l’Empire Manufacturing, des ventes au détail et de logements neufs ainsi que des chiffres de la production industrielle. Nous suivrons enfin les publications de Walmart, Home Depot, Nvidia, JD.com et Applied Materials…

Michel Douin
Toutes les chroniques