La chronique boursière

09/10/2017

Nouveaux records historiques…

Les actions américaines ont atteint de nouveaux sommets la semaine dernière, le S&P 500 et le Nasdaq affichant une progression de 1,3%, soutenues par la publication de données économiques positives et par la perspective de réformes fiscales. En effet, les indices ISM pour le mois de septembre ont été supérieurs aux attentes et confirment le maintien d’une dynamique économique solide dans le pays. Par ailleurs, le rapport sur l’emploi américain du mois de septembre fait état d’un recul du taux de chômage à 4,2% et d’une accélération des augmentations de salaires après la révision en hausse de celles du mois précédent. En Europe, l’actualité a été marquée par les évolutions liées au référendum catalan. Malgré les craintes de délocalisations des sièges barcelonais de grands groupes tels que la Caixabank, les marchés européens résistent plutôt bien et clôturent la semaine sur une légère hausse. En revanche, la situation politique instable du pays a pesé sur l’euro qui cote moins de 1,17 dollar. La Banque centrale européenne de son côté n’a pas apporté d’éléments nouveaux sur le programme de réduction d’achats d’actifs lors de sa dernière réunion et selon l’Insee, la croissance française devrait s’établir à 1,8% cette année, du jamais-vu depuis 2011. Ainsi, avec un baromètre économique au beau fixe des deux côtés de l’Atlantique et des politiques monétaires encore très accommodantes, la tendance haussière, comme évoquée la semaine dernière, pourrait se poursuivre au mois d’octobre.

Cette semaine, nous surveillerons l’évolution de la situation en Espagne ainsi que le cinquième volet des négociations entre la Grande Bretagne et l’Union européenne. Aux Etats-Unis seront publiés les chiffres des ventes au détail, l’indice des prix à la consommation ainsi que le compte-rendu du FOMC. Sur le front des valeurs, la saison des résultats débute cette semaine avec Delta Airlines, Citigroup, JPMorgan Chase, Bank of America et Wells Fargo. En France seront communiqués entre autres les chiffres d’affaires de LVMH, Faurecia, Edenred ou encore Virbac. Enfin, le Crédit Agricole, par voie de presse, s’est dit intéressé par Commerzbank si elle était à vendre…

Michel Douin
Toutes les chroniques