La chronique boursière

07/08/2017

L’emploi américain en soutien des indices…

Les principaux indices européens sont sortis de leur léthargie vendredi après-midi dans le sillage du rapport sur l’emploi américain qui a surpris positivement avec 209 000 créations d’emplois au mois de juillet. A l’annonce de ces chiffres, le devise américaine s’est réappréciée après ses excès de faiblesse et cote désormais sous 1,18 dollar pour un euro participant à la bonne tenue des valeurs corrélées aux fluctuations du dollar telles que Safran, Danone ou encore Airbus. Dans ce contexte, l’indice CAC 40 affiche finalement un gain hebdomadaire quasi inespéré de 1,40% tant les fluctuations de l’euro décourageaient les velléités acheteuses même pour les sociétés dont les résultats publiés étaient de bonne facture. Et pour cause, l’appréciation de l’euro commence à peser sur les estimations de bénéfices des entreprises européennes. Ainsi, au cours des dernières semaines, les bourses mondiales ont davantage subi les problèmes de gouvernance de l’administration Trump et l’orientation du marché des changes que profité d’une saison de résultats plutôt réussie dans l’ensemble. Citons encore une fois Apple dont les chiffres ont contribué à propulser le Dow Jones au-dessus des 22 000 points, soit un nouveau record.

Cette semaine, l’actualité macroéconomique sera plus dense que celle des entreprises avec notamment les publications des données sur l’inflation aux Etats-Unis et en Chine et celle de la production industrielle en zone euro. De son côté, la Réserve fédérale américaine a laissé entendre que la réduction de son bilan pourrait intervenir en septembre. Les dernières statistiques devraient la conforter en ce sens et certains gouverneurs devraient prendre la parole ces prochains jours en vue peut-être de bien préparer les marchés. Sur le front des valeurs seront communiqués les résultats de Walt Disney, Macy’s, Eon et ThyssenKrupp entre autres…

Michel Douin
Toutes les chroniques