La chronique boursière

28/01/2019

Légère hausse des marchés actions…

Malgré un environnement macro-économique qui se dégrade, les principaux indices européens ont gagné encore un peu de terrain, avec un CAC 40 en hausse de 1,02%. Wall Street est demeuré plutôt stable, Donald Trump et les parlementaires n’ayant trouvé un accord que le week-end dernier concernant le financement du budget fédéral et ce pour une durée de trois semaines jusqu’au 15 février prochain. Ainsi, les investisseurs ont préféré se concentrer sur les publications de résultats d’entreprises plutôt rassurants à l’image d’IBM, Texas Instruments, STMicroelectronics, Carrefour ou encore Seb alors que les signes de ralentissement de l’économie mondiale se confirment. En Chine, la croissance du quatrième trimestre est ressortie à 6,4% en rythme annualisé, soit le taux le plus faible sur un trimestre depuis 2009 et le FMI a révisé en baisse ses prévisions sur la croissance européenne pour l’année 2019 à 1,6% contre 1,9%. De son côté, la BCE prend acte du ralentissement économique et s’inquiète de la montée des risques qui pèsent sur la zone euro. Par ailleurs, les relations commerciales sino-américaines et le peu d’avancées concernant le Brexit cristallisent toujours les inquiétudes justifiant une relative prudence dans les investissements.

Cette semaine nous surveillerons avec beaucoup d’attention la réunion du FOMC, le rapport sur l’emploi américain et le PIB américain pour le quatrième trimestre. Seront également communiqués le PMI manufacturier chinois, l’ISM manufacturier et le PIB du quatrième trimestre de la zone euro. Nous suivrons enfin la poursuite des négociations sur le Brexit et la proposition du plan B par Theresa May devant le Parlement britannique mardi ainsi que les résultats trimestriels des entreprises.

Michel Douin
Toutes les chroniques